Cloud Computing

Définition du Cloud Computing

Aujourd’hui, les entreprises doivent lancer de nouvelles applications le plus rapidement possible. Les consommateurs surfent sur Internet pour collecter des informations avant d’acheter en ligne. Ces deux grandes tendances soutiennent la transformation numérique d’une entreprise. La transformation numérique signifie la mise en place d’une méthode agile allant du développement d’applications à la mise à disposition en reposant sur la mise en place d’un système de cloud computing.

Le cloud computing est un sujet brûlant en cette période numérique moderne. De nombreuses entreprises sont en train de se transformer, c’est-à-dire de migrer vers le cloud. Cela permet aux réseaux inter-entreprises d’évoluer dans leur transformation numérique, de collaborer en temps réel, d’obtenir des informations business sur Internet, d’avoir une visibilité de bout en bout et des capacités d’innovation plus rapides. Plus vite les entreprises emboîteront le pas de la transformation numérique, plus vite elles évolueront sur le marché.

Le cloud computing est un composant clé de la stratégie de numérisation des institutions publiques et des entreprises.

En effet, le « cloud » permet de ne payer que pour les services que l’on utilise. Il est désormais certain que les initiatives numériques conduiront à l’adoption accrue de méthodes agiles pour accélérer la transformation numérique et la rendre plus facile. Une stratégie DevOps est un moyen idéal pour renforcer l’agilité et la rapidité. Un tel cadre agile permet le changement de culture dans l’organisation. Il est axé sur la mise en place d’itérations rapides basées sur les retours des clients. Les entreprises peuvent ainsi minimiser les risques et s’assurer qu’elles auront l’impact souhaité au moment de la mise sur le marché.

DevOps vous permet d’automatiser tout ce que vous pouvez. Sans automatisation, il y aurait plus d’inconnues pour les développeurs. Ce qui fait de chaque déploiement un risque énorme. De plus, le déploiement automatisé de logiciels réduit considérablement le délai de mise sur le marché. Ainsi, le nombre grandissant de nouvelles versions d’applications témoigne de la réussite de l’organisation.

Quels sont les avantages d’une solution de Cloud computing et comment fonctionne-t-il ?

On dit que « chaque cloud a un bon côté ». Le cloud computing apporte pléthore d’avantages significatifs.

Un catalyseur de la transformation numérique

Le cloud computing est le pilier de la transformation numérique et de l’innovation. Le cloud offre des ressources informatiques flexibles qui permettent de transformer le modèle économique, d’accélérer la mise sur le marché et de tester efficacement les ressources.

Une compétitivité accrue

Le cloud computing peut vous aider à mettre plus rapidement sur le marché vos solutions innovantes et vous permet ainsi de bénéficier d’un avantage concurrentiel.

Déploiement agile

Le système de cloud computing peut être fonctionnel en quelques étapes. Sa mise en œuvre n’est pas une tâche très ardue, comme certains pourraient le penser.

Automatisation forte

Les services cloud permettent d’automatiser de nombreuses tâches manuelles (par exemple, en complément d’un pipeline CI/CD) pour vous aider à mieux gérer votre infrastructure cloud, gagner du temps et réduire vos coûts. Des concepts comme Infrastructure as Code permettent des pratiques efficaces de gestion du cloud.

Évolutivité et flexibilité

Il offre une grande flexibilité, car votre entreprise peut réduire ou diminuer ses activités en fonction de besoins fluctuants pendant la haute saison. Il est possible de choisir entre trois niveaux de service – Infrastructure as a Service (IaaS), Platform as a Service (PaaS) et Software as a Service (SaaS) – qui fournissent une infrastructure informatique virtualisée, en fonction de ce qui convient le mieux à votre entreprise. Vous pouvez ensuite décider de la manière dont vous souhaitez gérer le service – privé, public ou hybride, en sélectionnant le modèle cloud qui vous convient le mieux.

Payer au fur et à mesure – Pay as you go

Cela signifie que vous ne serez facturé que pour les services et les fonctionnalités que vous utilisez. Par conséquent, aucune ressource ne sera gaspillée. Les trois niveaux de service – Infrastructure as a Service (IaaS), Plateform as a Service (PaaS) et Software as a Service (SaaS) – utilisent tous ce modèle de paiement.

Mises à jour automatiques

Votre fournisseur de services Cloud s’occupe de toutes les mises à jour afin que votre système soit toujours à la pointe des dernières technologies, pendant que vous vous concentrez sur votre activité principale.

Optimisation des ressources

Vous n’avez plus à acheter des systèmes informatiques coûteux ou à entretenir des serveurs. En effet, vous pouvez utiliser les ressources distantes de votre fournisseur de services Cloud communément appelé un Cloud Provider. Cela permet également de réduire les coûts de personnel, sans que cela n’ait d’effet sur les capacités de l’entreprise.

Disponibilité sur demande

Vos applications sont accessibles à tout moment, partout, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, tout en conservant une performance rapide. Vos applications critiques n’ont pas à subir de temps d’arrêt.

Si le cloud offre de nombreux avantages, la migration vers le cloud n’est pas une tâche simple.

 

 

Comment sécuriser vos applications cloud ?

La cybersécurité est devenue une partie intégrante de la transformation numérique d’une organisation. Lors de la migration vers le cloud, les équipes de sécurité informatique restent responsables de la protection des données de l’entreprise et des informations clients. En parallèle, lors de la migration vers le cloud public la sécurité devient plus complexe. La cybersécurité est un thème central du cloud computing et donc de l’automatisation cloud. La sécurité du cloud couvre la sécurité de toutes les « couches informatiques » dans les cloud publics et privés. Enfin, la sécurité des applications dans le cloud comprend également la couche applicative. C’est-à-dire le modèle type de visibilité des informations, y compris les pare-feu applicatifs web, l’analyse des logs, la gestion des vulnérabilités et d’autres fonctionnalités.

Une sécurité de la couche applicative

Lorsque nous parlons de la sécurité des applications cloud, nous parlons de la sécurité de la couche applicative. Plus précisément, la sécurité des applications cloud est programmée pour prévenir les vulnérabilités telles que l’injection SQL, les Cross Site Scripting (XSS), l’authentification et la gestion de session faibles, la falsification des requêtes intersites (cross-site requests) et bien d’autres encore. L’OWASP a publié un bon aperçu des vulnérabilités actuelles des applications web telles que les API dans son Top 10.

Les environnements hybrides et multi-cloud offrent d’énormes avantages en termes d’évolutivité et de flexibilité. Le multi-cloud permet d’exploiter les fonctionnalités intéressantes de plusieurs cloud providers et d’accélérer la mise sur le marché. Néanmoins, les défis à relever comprennent une sécurité cohérente dans le cloud, la protection des applications contre de multiples menaces et la gestion de multiples applications. Pour répondre à cet aspect de la sécurité des applications web dans des scénarios hybrides et multi-cloud également, de plus en plus d’organisations et d’entreprises se tournent vers les solutions de pare-feu applicatifs web.

Un enjeu important : la conformité

Les technologies agnostiques permettent aux organisations de limiter la dépendance vis-à-vis des fournisseurs de service cloud et de conserver leur souveraineté pour décider de manière indépendante des services qu’elles utilisent – et en fin de compte du lieu où les données sont traitées, en excluant l’accès par des tiers, indépendamment des exigences juridiques étrangères. Les organisations continuent ainsi à s’assurer qu’elles répondent aux exigences élevées en matière de sécurité des données et de souveraineté numérique en Europe. Elles doivent tirer profit des services cloud mis à la disposition des clients, et ce en conformité avec la loi.

Vous devez vous assurer que l’entreprise qui stocke vos données n’est pas soumise à des lois étrangères. Si c’est le cas, vous devez maintenir un niveau de sécurité supplémentaire. Il est important de se conformer à la réglementation RGPD afin de garantir la confidentialité des données pour chaque client de l’UE. La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a publié « Schrems II ». Cet arrêt met fin au traitement illégal des transferts internationaux de données et oblige les entreprises à se conformer au RGPD.

Par conséquent, une fois que vous avez mis au point votre stratégie en matière de cloud computing, il vous faut trouver un partenaire de confiance avec une feuille de route clairement définie pour vous aider à naviguer dans le cloud et à faire face aux risques potentiels – c’est la seule façon de garantir une transformation numérique réussie. 

Demandez vos 14 jours d'essai gratuit

Cela ne prend que 60 secondes pour protéger vos sites et applications web.
Qu’attendez-vous pour essayer ?